Logo SciFi-Movies
Logo SciFi-Movies
Histoires singulières

0


0

Histoires singulières

(Hammer House of Mystery and Suspense)
4.5 étoiles

Une série créée par
1 saison - 13 épisodes
1984 - 70 minutes - Couleur - Mono - 1.33
Voir toutes les productions et sorties britanniques (Royaume-uni)

Les critiques

Nombre de critiques : 1
Total des points : 9
Moyenne obtenue : 9.00/10

Ajoutez une critique

Visuel britannique de la série Histoires singulières (Hammer House of Mystery and Suspense)
Avatar choisi par le scifinaute

1 - 9/10 BELMONT Frédéric

09 mai 2017

Cette critique concerne l'épisode "Jeu d'enfant" (Child's Play) de la série HISTOIRES SINGULIÈRES)

Il y a bien longtemps que je recherchais ce téléfilm britannique en VF, diffusé pour la première fois par feu France 3 le Vendredi 25 avril 1986, soit à la veille de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (une coïncidence qui, rétrospectivement, nous interpelle car les protagonistes emmurés font clairement allusion à une possible guerre atomique survenue à l'extérieur de leur maison). A l'époque, j'étais en CE2 mais je vous prie de croire que cette histoire terrifiante et énigmatique m'avait grandement captivée, surtout lors de son dénouement inattendu. Bien sûr, j'ignorais que le scénario était un mélange entre deux épisodes de la LA QUATRIÈME DIMENSION ("Escale dans une petite ville" que je connaissais pourtant déjà, mais sans avoir fait le lien + "Cinq Personnages en quête d'une Sortie", un chef d'oeuvre que je ne découvris que bien plus tard en 2014) mais il faut reconnaître que les producteurs avaient fait preuve d'une originalité rare puisque rien n'est prévisible dans l'intrigue lors de son déroulement!

Pourtant, les indices sont disséminés tout au long de l'histoire : les pendules toutes arrêtées à la même heure, le signe de l'éclair estampillé partout sur les meubles & vêtements, le poste téléphonique non-raccordé, l'eau qui vient à manquer, le tableau qui représente la maison du couple ou encore le livre d'enfant à l'aspect factice. Sans compter cette chaleur torride qui ne cesse d'augmenter de façon incompréhensible. Autant de points d'interrogations qui ouvrent de nouvelles portes plus qu'ils n'en ferment, du moins lors du premier visionnage car tout devient cohérent (et même risible) lors du second.

Face à la présence de ce mur énigmatique à la composition singulière (que même un ingénieur en chimie ne sait identifier), plusieurs théories sont évoquées : une protection du gouvernement face à une guerre ou une catastrophe atomique, un enlèvement extraterrestre, un rapt commis dans leur sommeil suite à une tentative de drogue.... Bref, on nage en pleine prospective aux confins du surnaturel et de l'irrationnel!

Car le mystère ne provient pas seulement de l'extérieur (les murs à la chaleur étouffante) : il émane aussi des protagonistes qui réalisent qu'ils ne savent pas qui ils sont, qui ne se souviennent pas de leur passé lointain et récent (la date de leur mariage, celle de la naissance de leur fille), qui ignorent tout de l'identité de leurs voisins, de leurs amis ou même de leurs propres parents et qui souffrent de .. défauts de fabrication (oups, j'en ai trop dit!).

Point d'orgue de cette aventure horrifique : la créature de la cheminée, qui évoque, de par son aspect verdâtre et gluant, une entité venue d'un autre monde. Comment ne pas éclater de rire quand on découvre le fin mot de cette histoire hors du commun?

Tout comme dans les deux épisodes de la LA QUATRIÈME DIMENSION cités plus haut, l'objectif de cette production est tout simplement de nous faire réfléchir sur la place de l'homme dans l'univers et de nous rappeler que notre perception des phénomènes inexplicables est avant tout liée à notre éducation et degré de civilisation (un homme préhistorique, un paysan superstitieux du Moyen-Age ou un astronaute ne considéreront pas l'apparition d'un OVNI de la même façon).

Connexions

Liens internes