Logo SciFi-Movies
Logo SciFi-Movies

» Votre historique...

Historique de navigation...

» Quoi de neuf sur Scifi-Movies ? Icone RSS


Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Hell

0


0

Chronique

Film4.0 étoiles
DVD1.5 étoiles
Bonus1.5 étoiles
Zone2
Nombre de disques1
LanguesFrançais (5.1 DD et 2.0 DD), Allemand (5.1 DD)
Sous-titresFrançais
Format image2.35
Bonusoui
EditeurM6 Vidéo
Date de sortie13 juin 2012


Disponible en DVD, Blu-ray

» Toutes les chroniques

Jaquette DVD du film Hell

L'histoire

Depuis des années, la surface du globe est brûlée par les rayons du soleil, les terres sont asséchées et la nourriture se fait rare. Deux types de survivants s’opposent : les proies et les prédateurs. Marie, Phillip et Léonie font route vers les montagnes dans l’espoir d’y trouver de l’eau. Mais ils ne sont pas les seuls dans cette quête. Dans ce monde dangereux et sans espoir, le trio va devoir combattre pour survivre…

Image scifi-movies

Le petit mot du Doc

L'évènement est suffisamment rare pour être signalé et mérite qu'on y prête attention. HELL est un film apocalyptique qui nous vient d'Allemagne, un pays qui n'est pas coutumier du genre. De surcroit cette production s'avère une belle réussite cinématographique. Pourtant avec un titre somme toute passe partout et quelconque, on aurait pu douter du résultat final. Mais en y regardant d'un peu plus prés, ce titre convient finalement pas mal puisque non seulement "hell" signifie "enfer"' en anglais, ce que résume plutôt bien le road movie cauchemardesque que vont vivre nos quatre personnages centraux, mais le terme, traduit de l'allemand, veux également dire "lumineux", "éclatant". Car dans HELL l'ennemi n'est pas la pénombre, mais la lumière…

"2016. La Terre telle que nous la connaissons n'existe plus. En quatre ans, l'atmosphère terrestre s'est réchauffée de 10 degrés Celsius. L'eau et les denrées alimentaires sont devenues rares. Les structures sociales se sont dissoutes." Les survivants de ce calvaire écologique tentent de survivre tant bien que mal. Il n'y a plus de lois nulle part. Dans un monde ou l'on donnerait sa vie en échange de l'eau stagnante d'un radiateur en fonte et ou un litre d'eau s'échange contre plusieurs litres d'essence (devenue toute aussi rare), il n'y a que l'apparition fortuite d'un oiseau dans le ciel et un CD de Nena1 pour offrir encore un peu d'espoir.

Image scifi-movies

Certes le pitch de départ n'est pas vraiment nouveau mais on nous épargne les sempiternels zombies qui fourmillent un peu trop systématiquement et facilement dans les productions modernes. Après LA ROUTE (dont il est le plus proche) et LE LIVRE D'ELI, deux autres titres sortis en DVD en mai 2010, HELL pourra aisément s'inscrire dans un triptyque de films apocalyptiques faisant référence en la matière.

L'un de ses atouts est son histoire simple mais terriblement efficace avec des personnages en quête de survie posés au premier plan. Une histoire à mettre au crédit de Tim Fehlbaum, un tout jeune réalisateur allemand qui boucle ici son premier long métrage. A en croire les récentes sorties signées par de jeunes metteurs en scènes (on pense en particulier à l'excellent THE DIVIDE dirigé par le français Xavier Gens – voir la récente chronique), la relève semble assurée. Inspiré par les films de séries B des années 60 et 70 comme ASSAUT de John Carpenter ou LA NUIT DES MORTS-VIVANTS de George Romero, c'est avec un court métrage de 3 minutes en préambule à son projet que Tim Fehlbaum attire l'attention de Roland Emmerich qui, comme chacun le sait, est d'origine germanique. Emmerich qui accepte alors d'intervenir en qualité de producteur exécutif, arrive très tôt dans le film. Le cinéaste ne se contentera pas cependant d'apposer son nom au générique mais, au contraire, pèsera de toute son expérience dans le film, de l'écriture du script jusqu'au montage. Pour donner cette sensation de chaleur étouffante, il a par exemple l'idée d'utiliser de la poussière en quantité, d'en mettre dans chaque scène et de la faire souffler en arrière-plan. D'apparence simple, ce subterfuge est capital pour que le spectateur s'immerge dans l'atmosphère brulante et si particulière du film. Disons-le aussi, l'implication d'Emmerich contribuera à ce que Paramount distribue le film, faisant de HELL le premier film allemand du studio distribué dans les salles allemandes.

Image scifi-movies

Tim Fehlbaum possède également un sens particulièrement travaillé de l'image. D'ailleurs il se charge lui-même de tenir la caméra. Volonté particulière ou faiblesse de jeunesse ? Le résultat est impeccable : une pellicule saturée, brûlée dans les plans extérieurs, des tons sépia propres aux paysages apocalyptiques attendus, des mouvements de caméra léchés et un montage rythmé. A cela n'oublions pas non plus un casting irréprochable avec entre autre la participation d'Angela Winkier (LE TAMBOUR, palme d'Or à Cannes en 1979) et le minois de la ravissante Hannah Herzsprung (aux airs de Romy Schneider) dans le rôle principal de Marie.

Image scifi-movies

Au menu des suppléments de cette édition DVD : un "making of" (3'09) très court qui n'en est pas vraiment un mais qui dévoile des moments du tournage, dont ceux réalisés en Corse dans une forêt ravagée par le feu. Plus intéressant est l'"Interview de l'équipe du film" (13'29) qui révèle en fin de compte davantage de ces secrets de tournage dont nous sommes si friands. Et puis pour conclure ces bonus, vous aurez droit aux images de l'avant-première allemande du film (1'50). A noter également que votre séance débutera avec deux bandes-annonces de l'éditeur : UNDERWORLD: NOUVELLE ÈRE dont vous trouverez la récente chronique ici et le deuxième volet de l'infernal cavalier motorisé, GHOST RIDER : L'ESPRIT DE VENGENCE.

--------------------
1 Inséré dans l'autoradio de Philip, la chanteuse allemande interprète sont hit de 1983 "99 Luftballons" qui dit entre autre "plus que des ruines dans le monde"… en français dans le texte.

06.06.2012

Connexions