Logo SciFi-Movies
Logo SciFi-Movies

» Votre historique...

Historique de navigation...

Xtro

0


0

Chronique

Film3.0 étoiles
DVD2.0 étoiles
Bonus0.0 étoiles
Zone2
Nombre de disques1
LanguesAnglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
Sous-titresNC
Format image1.85
Bonusoui
EditeurFilmedia
Date de sortie03 février 2015


Disponible en DVD

» Toutes les chroniques

Jaquette DVD du film Xtro

L'histoire

Trois ans après la disparition de son père, Sam, le petit Tony ne cesse de proclamer que celui-ci a été enlevé par un mystérieux rayon lumineux d'origine extraterrestre. C'est alors qu'une créature débarque sur Terre et viole une femme qui va accoucher de... Sam ! Celui-ci, doté d'étranges pouvoirs, n'a qu'une obsession : récupérer son fils au détriment de sa famille recomposée.

Image scifi-movies

Le petit mot de Prof SF

Cinéaste britannique inconnu à l'époque, Harry Bromley Davenport décide en 1982 de réaliser XTRO, un film de science-fiction horrifique inspiré par une thématique présente dans RENCONTRES DU TROISIÈME TYPE de Steven Spielberg, à savoir l'enlèvement d'humains par des entités extraterrestres puis leur retour à la vie sur Terre et dans leur famille. Mais, en totale opposition de la candeur (ou de la naïveté c'est selon) du réalisateur américain qui a introduit des êtres venus de l'espace particulièrement sympathiques, Davenport impose ici une vision angoissante et terrifiante qui déborde de la frontière de la science-fiction « classique » en venant atteindre les rives jouissives du bis relativement gore.

Tourné en Grande-Bretagne, malheureusement avec trop peu de moyens et aucun acteur connu, cette œuvre de pure série B est orientée très clairement vers l'horreur rappelant en cela les opus de jeunesse de l'immense David Cronenberg et, par ses dernières scènes où apparaît notamment sans explication une panthère noire (!), les délires inhérents au grand David Lynch. Mais en parfait héritier de la science-fiction paranoïaque des années 50 où la menace d'envahisseurs venus de l'espace métaphorisait la crainte de l'empire soviétique (voir notamment L'INVASION DES PROFANATEURS DE SÉPULTURES de Don Siegel), XTRO s'éloigne considérablement des sentiers balisés par un autre film de Steven Spielberg, E.T. L'EXTRA-TERRESTRE, spécialement en introduisant une entité dangereuse, hostile et meurtrière.

Image scifi-movies

Partant d'une base scénaristique dont le spectateur ne comprend guère la ligne directrice tant les directions prises semblent multiples (aux dires du réalisateur certaines scènes furent improvisées et le scénario pas tout à fait achevé), cette œuvre impressionna toutefois à l'époque et remporta, par exemple, le Grand Prix du Festival International de Paris du Film Fantastique et de Science-Fiction en 1983. Nul doute que ce festival très connu et renommé dans les années 80, récompensa XTRO pour son ambiance énigmatique, malsaine et suffocante mais surtout pour quelques séquences particulièrement risquées et parfaitement subversives symbolisées entre autres par l'arrivée sur Terre de l'extraterrestre suivie d'un accouchement extrêmement gore et complétées par le massacre d'une personne âgée par un G.I. Joe géant.

Malheureusement portés par une réalisation faiblarde, des effets spéciaux particulièrement cheap et qui commence à dater et une agaçante musique instrumentale style Bontempi spécifique du début des années 80, XTRO est bien évidemment loin d'être un chef d'œuvre. Mais il reste un petit film transgressif qui brise suffisamment de règles et de codes établis pour posséder une certaine notoriété voire un statut de long-métrage culte (influençant en cela des réalisateurs comme Brian Yuzna) que n'arriveront pas à malheureusement rejoindre les deux suites réalisées quelques années plus tard également par le même cinéaste.

Image scifi-movies

Le DVD

De facture basique, le DVD ré-édité par Filmedia est fourni sans bonus. Le film est présenté dans ce qui apparaît la meilleure version possible tant au niveau de l'image et du son. Bref de quoi satisfaire tout fan qui se respecte.

08.02.2015