Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Planète interdite

(Forbidden Planet)

 Les critiques

Nombre de critiques : 36

Total des points : 322

Moyenne obtenue : 8.94/10

n°26 - 9/10 Beatlesfan

27 novembre 2008

Une pure merveille, découverte un dimanche après-midi sur le petit écran. Cela fait plus de trente ans que ce chef-d'oeuvre fait partie de ma vie de cinéphile et encore aujourd'hui je peux le regarder sans lassitude avec le même sentiment de dépaysement. Inoubliables sont Robby le robot, les vestiges technologiques des Krells, cette musique électronique envoûtante, ce monstre freudien et son "géniteur", le shakespearien Morbius car il ne faut pas oublier que le premier scénariste est sir William Shakespeare puisque cette planète interdite est née de "La Tempête". J'oubliais la charmante Ann Francis et ses tenues sexy. Qu'est-ce qui pourrait faire vieillir ce long-métrage ? Un look années cinquante mais je trouve que cela a du charme. Des effets spéciaux dépassés mais ils restent beaux, judicieusement utilisés et l'on ne parlera jamais assez de Josh Meador, l'un des grands des studios Disney, prêté pour l'occasion par le Grand Homme lui-même à la MGM. Ce film reste novateur et aussi important que 2001 L'ODYSSÉE DE L'ESPACE quoique très différent. Je me prévois encore quelques voyages sur la Planète Interdite et je sais que je serai le plus heureux des touristes intergalactiques. Je me trompe peut-être mais à la FNAC, je n'ai trouvé qu'une édition simpliste avec la bande-annonce en bonus. Si il n'y a rien d'autre à se mettre sous la dent, je ne saurais trop conseiller le dvd anglais que je possède, commercialisé pour le cinquantième anniversaire. Ses bonus sont merveilleux. Seul souci pour ceux qui ne connaissent pas bien la langue anglaise, pas de version française et encore moins de sous-titres en français.

Avatar choisi par le scifinaute

n°25 - 7/10 BELMONT Frédéric

27 novembre 2008

Le film est également l'ancêtre conceptuel de la série télévisée Star Trek (1966-68). On retrouve d'ailleurs la même toile de fond: un vaisseau spatial militaire capable de voguer à une vitesse supérieure à celle de la lumière. Il y a la même curiosité de faire des découvertes, d'enquêter et, au besoin, de risquer sa vie. On y retrouve également la même complicité dans l'équipage - particulièrement dans la relation entre le capitaine et le médecin de bord. En fait, les deux capitaines et médecins de bord sont interchangeables, et ils auraient été à l'aise dans les deux vaisseaux.

Avatar choisi par le scifinaute

n°24 - 9/10 degripol

17 novembre 2008

Pareillement ce film m'a fait vraiment flipper étant petit, ce monstre dont on ne peut se cacher, que rien n'arrête... Mais toutes ces trouvailles, ce design, ce scénario en acier trempé, dès que je le revisionne j'ai l'oeil humide... J'adore !!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°23 - 9/10 Chris

06 novembre 2008

Le film qui m'a fait peur dans mon enfance. Tout y est vraiment réussi, le scénario les images couleurs et les dessins particulièrement géniaux. A rapprocher avec son double Russe surtout au niveau du robot, "La planète des Tempêtes", Planète Interdite nous fait rêver de bout en bout!

Avatar choisi par le scifinaute

n°22 - 10/10 Yom

15 septembre 2008

Ce film est la référence de science fiction. Il a très bien survécu aux années, et reste encore bluffant (même s'il apparaît comme un peu kitch, mais cela fait aussi partie de son charme). Robby est inoubliable, ainsi que le monstre, et tout le scénario qui tient très bien la route, et même beaucoup mieux que bien des films récents.
J'ai de plus visionné dernièrement plusieurs films de science fiction des années 50. Planète Interdite qui me paraissait déjà être une oeuvre excellente, apparaît en comparaison comme réellement exceptionnelle. Tant de films sortis la même année, et même plusieurs années après, sont ridiculement réalisés, ont des scenarii très basiques, des effets spéciaux bricolés. Planète Interdite a carrément 20 ans d'avance sur la très grand majorité des films de science fiction de son époque.
Tout cela confirme donc mon avis : c'est LA référence en science fiction.

Avatar choisi par le scifinaute

n°21 - 8/10 tob roms

23 novembre 2007

Un très bon film , je conseille aux amateurs de sf la planete introuvable de B.R. Bruss aux éditions Fleuve Noir qui a réveillé en moi l'intérêt pour ce genre à l'âge de 12 ans ; j'en ai aujourd'hui 46 et je suis ravi quand je vois des adaptations cinématographiques de certains livre que j'ai lu.

Avatar choisi par le scifinaute

n°20 - 10/10 Sans nom

19 septembre 2004

C'est le film SF que je préfère : le monstre ne nous est "dévoilé" qu'à la fin, garantissant le suspens (cf alien 1), le thème du bien et du mal qui coïncident, cet univers SF 50' avec ses formes géométriques avec ses couleurs soutenues ...enfin pas une goutte de sang, puisque l'action passe par des désintégrateurs. L'empreinte des griffes dans les murs d'acier reste plantée dans mes neurones, merci !

Avatar choisi par le scifinaute

n°19 - 8/10 David

13 mars 2004

Personnellement j’adore ce film SF Anticipation des 50's qui a marqué mon enfance autant que "la planète des singes"...comme quoi du shakespeare (La tempête) version SF ça le fait bien.. mon seul regret : ne pas le trouver en dvd zone2..si quelqu'un a un plan pour ça ça m' évitera de le chercher en divx....merci d’avance…
DoctorSF
Tu trouvera ce film en zone 1 uniquement mais en VF chez Amazon.fr ou à la FNAC. Pourquoi ne pas dezonner ton lecteur DVD? C'est moins illégal que le DivX !

Avatar choisi par le scifinaute

n°18 - 10/10 Sans nom

15 janvier 2004

Revoir un film d'enfance est toujours dangereux. Particulièrement quand il nous a beaucoup influencé. J'avais 7,8 ans quand je l'ai découvert et il avait suscité des rêves (et des terreurs) que je craignais de ne pas comprendre quand l'occasion de le revoir se présenterait. J'ai tout de même fini, récemment, par me le procurer et j'ai retrouvé, intact, Le jouet de mon enfance. Ceux qui l'ont réalisé sont certainement tous décédés mais j'aimerais les remercier...pour l'enfant que j'étais et pour ceux à venir (les miens le verront d'ici peu. J'espère qu'ils frissonneront à leur tour...). Et qu'on ne vienne pas me parler de Kitsch !

Avatar choisi par le scifinaute

n°17 - 9/10 Papo

06 janvier 2003

Film culte pour beaucoup que j'ai vu pour la première fois (!) cette semaine, ainsi que (coïncidence ?) le cerveau infernal, dont je fus très surpris de revoir le même robot Robby, pourtant il n'y a pas grand chose de commun entre ces deux films, ça fait un peu recyclage d'accessoire mais bon, passons au film, j'avoue que je m'attendais à un film bien kitch aux décors en carton et quelques effets fx démodés et... j'ai été scié ! Le début ne présageait rien de bien fantastique, une flying saucer de base et une instrumentation basique comme dans tous les films des années 50, mais l'installation des Krell parait tout droit sortie d'une série SF récente, un beau gris métal et des fluos bleu très à la mode aujourd'hui. Même les effets sont fort honorables comme les lasers, le monstre invisible, le champ de force, la porte qui fond, etc, que du bon, même les bruitages (sauf le générique insupportable). L'histoire est tout aussi fantastique et n'est pas sans rappeler un certain 'total recall' et sa civilisation perdue dont toutes les installations sont restées en place. Bref j'ai été conquis et ce film mérite sa réputation.

Avatar choisi par le scifinaute