Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Avatar

(Avatar)

 Les critiques

Nombre de critiques : 18

Total des points : 131

Moyenne obtenue : 7.28/10

n°8 - 6/10 Sans nom

17 mars 2010

Une bonne idée, celle des avatar. Un contexte très classique mais plaisant, celui de l'exploitation des richesses d'une planète étrangère par LA Compagnie sans foi ni loi. De beaux effets spéciaux, de belles images. Mais alors le reste....d'une platitude scénaristique absolue vu et revu : un méchant qui deviendra le leader de la révolte à qui une indigène qui passait par là sauve la vie...
Bien sur l'indigène qui passait par là est une princesse, papa étant le chef de la tribu et maman grande shaman.
Bien sur ils tombent amoureux.
Bien sur pour mener la révolte il accomplira un exploit que les autres incapables d'indigènes n'ont pas fait depuis des lustres.
Un vrai méchant qui quand tout s'écroule autour de lui au lieu de prendre ses cliques et ses claques agit en vrai psychopathes et décide malgré l'absence d'enjeu personnel d'aller buter le gentil (alors que tout est déjà perdu).
Quel dommage qu'avec un budget pareil, un potentiel technologique de faire quelque chose de fabuleux on aboutit à une médiocrité pareil. Alors ma note : 4 points pour le film en général, +6 pour les effets spéciaux, la 3D et la beauté des images, +2 points pour la bonne idée et le bon contexte de base soit un total de 12. En conclusion un film qui a su utiliser au maximum la nouvelle technologie de la 3D pour nous en mettre plein les mirettes au détriment de tout le reste....mais dans une dizaine d'année si la 3D devient banale ce film ne vaudra plus grand chose (quelques belles images et le statut de 1er film grand public en 3D). Je rectifierai alors ma note pour lui attribuer le 6 qu'il mérite :)

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 8/10 Chris

24 février 2010

Je suis assez d'accord avec la critique précédente particulièrement juste. La beauté des images, la débauche d'effets-spéciaux merveilleuse, le panthéon des Navi's, le bestiaire fabuleux de la planète Pandora, tout concours à faire de ce film magnifique visuellement, un grand film. Hélas trois fois hélas, le scénario extrêmement faible et totalement éculé freine, non pas l'imaginaire, mais le futur du genre. Si l'on base tout sur le visuel et que l'on met le paquet ça passe, comme ici, il ne faudrait pas que les scénaristes exagèrent trop quand même, car après 2012 visuellement beau mais totalement indigent côté scénar on a eu notre dose cette année! 2010 est là profitons des nouveaux films qui s'offrent à nous ce n'est pas demain la veille que STAR WARS sera détrôné (heureusement pour les fans, malheureusement pour le futur de la SF)!

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 9/10 KX69

29 janvier 2010

Il est sans doute encore trop tôt pour juger de l'impact de ce film sur le cinéma à grand spectacle mais on sort de la salle avec une très forte impression d'avoir assister à une nouvelle étape du blockbuster. Le scénario est classique mais solidement écrit. Il est le résultat de tout sorte d'influence (comme beaucoup de films) mais conserve la patte et les obsessions de Cameron (dont je ne suis d'ailleurs pas un inconditionnel). Les 2h40 passent comme une lettre à la poste alors que je ne suis pas vraiment fan des films à rallonge. Et puis quel plaisir de voir à l'écran toutes ses images très proches des travaux d'illustrateurs SF/fantasy des années 70/80, une esthétique qu'avait mis de côté « Star Wars ». En plus l'animation a fait de sacré progrès, notamment dans le rendu des expressions du visage (j'avais été peu emballé à ce niveau là par le film de Zemeckis « la légende de Beowulf ») et les avatars parviennent (enfin) à faire passer des émotions et de l'émotion. Et bien sûr, l'utilisation de la 3D sans rechercher l'effet facile (style coup de pioche dans le nez) fait du film est une expérience visuelle très agréable.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 Zenith

05 janvier 2010

Passé l'émoi technologique de la 3d qui n'était déjà plus une surprise pour ceux qui, durant ces dernières années avaient poussé les grilles d'un futuroscope ou d'un disney resort quelconque, on reste sur sa faim quant au scenario, à l'épaisseur des personnages. Alors même que l'immersion se veut totale, on a bien du mal à s'identifier aux héros de ce qui reste néanmoins un excellent moment de cinéma. Avatar fera date car il lance là ce qui a de fortes chances de devenir un format mais ce n'est pas un chef d'oeuvre.
Attention, Je n'ai pas boudé mon plaisir, sursoir aux vampires Jean Louis David qui encombrent la création fantastique ces derniers temps n'est pas si fréquent, mais puisqu'il faut critiquer, critiquons. Un bon 14/20 quand même.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 9/10 Gulliver

03 janvier 2010

Certains nostalgiques de vieux films de SF (et j'en fait parti) diront peut être qu'une fois de plus ils n'ont pas su faire un film sans le bourrer d'effets spéciaux. Ah! Et pourtant quel bonheur de voir de belles images mettre en scènes ces paysages grandioses à en donner des vertiges (et je n'ai pas vu le film en relief), des décors de toutes beautés montrant une faune et une flore qui en feront voyager plus d'un. Les images parlent d'elle-même, pas d'explication farfelue auquel de toute manière personne n'y croirait.
D'autres diront peut être qu'il s'agit là d'une version moderne de « Pocahantas ». Ah! .. Que oui, et l'idée générale est bien simple : Dans ce lointain futur, la mentalité des hommes n'aura probablement pas beaucoup évoluée, et l'appel du gain reste le plus fort et cela au détriment des civilisations locales, répétant ainsi les erreurs du passé.
L'idée de contrôler un avatar à distance reste cependant originale (si cette idée à déjà était exploitée dans un film, cela ne m'a franchement pas marqué). L'alternance des scènes, tantôt humain tantôt avatar, est bien maîtrisée sans embrouiller d'avantage le déroulement de l'histoire.
Bref.. au final tous les ingrédients sont là, aventure, action, amour, désespoir. 2H40 de bonheur ou les scènes s'enchaînent sans jamais laisser de temps morts.
A voir absolument et de préférence sur grand écran.

PS : mince ! Il est vrai que le film Clone exploite déjà l'idée des avatars. J'ai cependant l'excuse de ne pas avoir vu ce film. Cela ne remet pas en cause ma note de 18.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 4/10 BERTAT Cyril

02 janvier 2010

Alors là, je suis au regret de vous annoncer la disparition d'un grand cinéaste à mes yeux, Mr James CAMERON n'est plus ! Capable de m'émouvoir et de me surprendre, et ce malgré La 3D, les effets spéciaux et le thématique SF du Film. Seulement voilà, le scénario est sans surprise digne sur série B moyenne, les acteurs peu convaincants, Sigourney Weaver fait le minimum syndicale et nôtre héro est aussi expressif qu'une sole meunière dans sont beurre, le méchant lui est vraiment trop caricatural. Je suis affligé, déçu et triste du résultat, c'est un film pour ados attardés, avec un message écolo au ras des pâquerettes. Je me suis surpris à regarder ma montre pendant la projection. Même la 3D est décevante, le plus impressionnant c'étaient les bonbons HARIBO pendant la Pub 3D. Les effets spéciaux sont magnifiquement pompés sur d'autres grosses productions. Les îles flottantes c'est d'une série française d'animation "Skyland", dans la jungle c'est TARZAN et JANE avec les couleurs fluo de TRON et des monstres à la STAR WARS et OUTLANDER, le débarquement et l'attaque des Bidasses avec des exo-squelettes type ALIENS (très bon film de James Cameron ) dans la jungle dégoulinante d'effets spéciaux nous rappelle la même scène dans LA MENACE FANTOME (qu'on en viendrai presque à regretter), bon j'arrête je me fais du mal. Bref c'est NAVATAR, ou encore le GRAND BLEU 2 tellement on en bouffe du bleu à l'écran, tout le monde est bleu dans ce film. Que s'est il passé ? M. CAMERON n'est pourtant pas un bleu, peut être a t'il vu trop grand et gérer 3D + Animations de Synthèse + Fonds verts pour les acteurs + Univers crée de toutes pièces + pression car très attendu au tournant après TITANIC était mission impossible même pour lui. Il a négligé son scénario ne cherchez pas plus loin. Souvenez vous de la fin cul-cul la pralinesque de ABYSS et bien là ça dure 2h40.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 10/10 Cyril Stardust

02 janvier 2010

Comme tous les ans je rédige ma critique pour mon coup de coeur science-fiction de l'année, et cette année il s'agit du nouveau bébé de James Cameron, Avatar.
Sans aller jusqu'à parler de révolution technologique (ou alors plus pour la maitrise de la motion capture que pour la 3D, sachant que j'ai eu l'occasion de voir 3 fois le film et d'essayer deux 3D différentes qui se sont révélées incompatibles l'une avec l'autre, hé oui !) ; reconnaissons qu'Avatar est un excellent film à plus d'un titre.
Les effets spéciaux sont magnifiques, les designs, les décors, la nature, les créatures, sont tous fascinants. Et les Na'vis sont beaux (je craque pour Neytiri, sachant que Zoe Saldana est une très belle femme!). Et l'histoire est belle, n'en déplaisent à toutes ces critiques que j'ai lues sur le net condamnant le scénario jugé trop faible. Moi je l'ai trouvé à la hauteur des prétentions du film : il sait doser l'émotion et l'action, la romance et le suspense, avec en plus ce message résolument écologiste rappelant à quel point l'homme peut être stupide de surexploiter avec avidité son environnement tout en s'attaquant à ceux qui se dressent contre lui. Il détruit la nature et ses gardiens. Le film fait largement échos à de sombres épisodes de l'histoire (extermination indienne, ...) autant qu'à l'actualité récente (déforestation).
Tout ceci en gardant les leitmotivs cameroniens : d'un côté la touchante romance rappelant Titanic, et de l'autre toute l'obsession militaire du réalisateur d'Aliens, Abyss, True Lies ou Terminator. Et la très belle musique de James Horner, dont certaines notes rappellent forcément Titanic (il s'auto-cite). A découvrir aussi : le clip de la chanson, "I see you", interprétée par Leona Lewis, histoire de revoir quelques scènes de cette belle romance du troisième type.
J'ai adoré ce spectacle aux frontières du merveilleux, qui me rappelle sans cesse ce que j'aurais moi-même voulu vivre.
Ai-je néanmoins des bémols à évoquer ?
Admettons : déjà, puisque les Na'vis possèdent cette connexion particulière qui leur permet d'être en phase avec les animaux et la nature, j'aurais aimé voir ce que cela donne d'établir une connexion neuronique directement entre deux Na'vis (peut-être déboucherait-elle sur une osmose mentale, psychologique, affective ou amnésique entre eux).
A noter aussi, pour ceux que la rigueur scientifique intéresse, cette possible "erreur" : certains plans montrent la planète Pandora très proche de la géante gazeuse Polyphémus : dans la réalité c'est impossible, en raison de ce que les planétologues appellent la "Limite de Roche", du nom de son découvreur : La Limite de Roche, c'est la limite imaginaire en-deçà de laquelle une planète ne peut exister à proximité d'une autre. Autrement dit, c'est une distance minimale qu'une planète doit avoir avec une autre: en-dessous de cette distance, en raison des marées puissantes et de la force gravitationnelle, une planète trop grosse se retrouve totalement détruite, réduite en poussière, donnant lieu ensuite à des anneaux. La distance varie selon la taille de la planète mère et de son satellite : dans le film, Pandora, vue sa taille, est donc trop près de Polyphémus pour pouvoir survivre. Mais je chipote : on est là avant tout pour rêver. Après tout, vais-je revenir sur les fantastiques montagnes flottantes? Pas plus que sur la formidable bioluminescence qui me transporte d'enthousiasme.
Notons pour finir que James Cameron a annoncé de possibles suites à l'avenir. L'aventure n'est donc pas terminée, elle ne fait que commencer. Tant mieux!

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 10/10 Sans nom

26 décembre 2009

Epoustouflant de réalisme, tout parait réel. Prouesse technologique, scénario puissant, émotions et ... vertige garanti ! Ce film est à voir absolument, il marque encore un tournant dans le monde du cinéma.

Avatar choisi par le scifinaute