Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Babylon 5 : l'appel aux armes

(Babylon 5: A Call to Arms)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 14

Moyenne obtenue : 7.00/10

n°2 - 8/10 BlackSmurf

09 février 2009

J'ose une note élevée car c'est le mieux produit des téléfilms "Babylon 5" que j'ai pu voir. Je découvre encore cet univers et je le trouve très sympathique, il va plus loin que Startrek dans le genre "space opéra" et semble plus "probable" et varié.
Bien sûr il s'agit bien d'un téléfilm et non d'un film, et la note donnée en tient compte. En effet les effets spéciaux restent limités et malgré la bonne volonté des réalisateurs on ne s'échappe jamais vraiment du format TV.

Cet opus est un bel exemple de ce que l'on peut faire avec une bonne dose d'enthousiasme et de sincérité malgré l'économie des moyens. Les moins passionnés d'entre nous auront sans doute tôt fait de tourner en ridicule quelques aspects abracadabrants du scénario et une réalisation pas toujours au top.

Ne boudons pas notre plaisir, c'est pour ma part avec beaucoup d'intérêt que je me suis immergé dans cet épisode qui ne manque au demeurant pas d'action et offre de magnifiques combats spatiaux (même si un peu "synthétiques"). On peut regretter qu'il n'existe pas (encore ?) un vrai film de cinéma "B5" comme il y en a eut pour Startrek, le format téléfilm ayant ses limites. Les acteurs ne sont pas mauvais mais il manque un je-ne-sais-quoi pour s'affranchir des mimiques du genre télé, le scénario n'est pas toujours très crédible aussi mais bon.. :)

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 6/10 P A

24 juillet 2007

Un téléfilm qui se laisse regarder sans passionner non plus... Le scénario n'est pas exceptionnel, mais correspond bien à un spin off de série télévisée. Les effets spéciaux sont toujours aussi moches par contre, et le manque de "réalisme" visuel pourra rebuter certains.
Ce petit épisode, dernier téléfilm à avoir été tourné apparemment, a cependant le mérite de relancer l'histoire de la guerre des Ombres et de laisser la porte ouverte pour une suite, un jour peut être ...

Avatar choisi par le scifinaute