Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Iron Sky 2

(Iron Sky the Coming Race)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 14

Moyenne obtenue : 7.00/10

n°2 - 7/10 KX69

31 mars 2020

Cet opus 2 s’est fait attendre et a un peu déçu les espérances qu’avait fait naître l’excellente bande-annonce présentant un Adolf Hitler chevauchant un T-Rex pour accueillir la pseudo Sarah Palin au centre de la terre. Les effets spéciaux sont clairement améliorés par rapport à l’épisode 1, l’intrigue est souvent du grand n’importe quoi (dans le bon sens du terme) mais il ne retrouve pas le sel du retro-futurisme de son prédécesseur et la folie que l’on aurait pu attendre. Je trouve aussi que le film fait apparaître un écart important dans les moyens alloués à certaines scènes alternant parfois le space opera à grand spectacle et la scénette avec acteurs un peu fauchée. Enfin, un de ses grands défauts, c’est le manque de charisme des acteurs principaux. Reste quand même une série B sympa bien déjantée et conçue avec coeur.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 Chris

13 mai 2019  Attention spoiler

Une suite fait en général craindre le pire, et bien je dois dire au final que le scénario un brin speed est plutôt de bon aloi et la clé de l'histoire est ici le melting-pot de méchant qui seraient en fait tous des Extra-terrestres arrivés sous l'ère des dinosaures et qui nous auraient créés à partir de singes... Cette œuvre satirique mêle avant tout et pour le rire le complotisme dont font preuve nos congénères à ce moment de nôtre histoire, les affreux sont dans l'ordre de la scène, Adolf Hitler, bien sûr Margaret Tatcher, Torquemada, Ben Laden, Sarah Palin, Kim Jong Un, Attila, Calligula, Staline, ainsi que Steve Jobs et Mark Zuckerberg qui eux ont créé respectivement le développement d'ordinateurs personnels et les réseaux sociaux qui (auraient) encore plus aliéné l'humain (en filigrane c'est pour cela qu'ils sont dans la liste des pires méchants de l'histoire, d'ailleurs il y a une bande annonce créée pour le film où l'on voit un Donald Trump qui se désole de ne pas être dans cette liste.... A noter qu'au début du métrage Wladimir Poutine est aussi représenté.) Tout le sel de cette histoire qui se passe en partie dans la Terre accessible depuis la base Nazi de l'Antarctique et la base Nazi. Black Sun se réfère en partie au mythe de la Terre Creuse et au fluide Vrill (je ne peux que trop vous conseiller le livre LA RACE A VENIR de Edward Bulwer-Lyttow, dont est tiré le Vrill, qui d'ailleurs ressemble étrangement à la "force" dans Star Wars). Cette fable filmique fait appel au financement participatif et je dois dire que les effets spéciaux sont excellents et que les acteurs jouent juste (avec un toujours très bon Udo Kier). Chapeau à Vuorensola qui à mené ce projet d'amateur cinéphile hors des sentiers du cinéma classique jusqu'au bout.

Avatar choisi par le scifinaute